Nombre total de pages vues

mardi 30 juin 2015

L’arbre-matrice de la vie d’une femme



La mythologie et le légendaire emploient deux images pour symboliser les facultés féminines ; la première est la coupe, ou le graal, représentant le potentiel de régénération et de transmutation, et la seconde est l'arbre ou la colonne qui correspond aux facultés de dynamisme, d'inspiration et d'extase. l'image de l'Arbre-lune sacré est fort ancienne et se retrouve maintes fois dans l'art religieux émanant d'origines aussi variées que les cultures assyriennes primitives ou l'église chrétienne médiévale et moderne.

L’art assyrien représente l'Arbre-lune chargé de fruits et surmonté d'une lune en phase ascendante flottant au-dessus des branches, ou parfois stylisée sous la forme d'une colonne surmontée de l'astre nocturne. Mais il ne portait pas seulement des fruits, il pouvait être aussi décoré de lumières et de rubans, image répandue à notre époque sous l'aspect de l'arbre de Noël ou de l'arbre du 1er mai.

On peut d'ailleurs le considérer comme un Arbre-lune stylisé, car la danse circulaire des rubans blancs, rouges et bleus évoque l'entrelac des diverses énergies féminines porteuses de la fécondité printanière. Beaucoup de divinités lunaires étaient associées à des arbres spécifiques, aussi attribuait-on un caractère magique à certains, tandis que d'autres étaient considérés comme appartenant à des domaines plus banaux. Ainsi, par exemple, dans la mythologie grecque, la déesse Athéna symbolisait le feu de l'inspiration et était représentée par l'olivier porteur de fruits de couleur foncée.

L’Arbre de Vie grec, quant à lui, avait des pommes d'or et était appelé l'arbre d'Héra par référence à la déesse de la lune à l'aube et au crépuscule, dont le nom signifiait « matrice ». Le pommier est également présent dans de nombreuses légendes et récits comme arbre porteur du fruit de la vie et comme source de sagesse menstruelle. Les récits de Blanche Neige et d'Adam et Eve présentent la pomme comme véhicule de l'éveil menstruel ainsi que de la « malédiction » que représente la mort.

Dans la Vita Merlini - ou Vie de Merlin - médiévale, une marchande de pommes symbolise la porteuse de mort, par l'intermédiaire du fruit. Repoussée par le jeune Merlin, elle essaiera plus tard d'assouvir sa vengeance en lui offrant de croquer des pommes empoisonnées. Mais si Merlin réussit à échapper au sort qui lui est réservé, ses compagnons mordent dans les fruits et deviennent fous. Dans la légende arthurienne, le roi Arthur, mortellement blessé dans la bataille de Camlann, est porté par la Fée Morgane jusqu'en Avalon, l'Ile des Pommes appartenant à l'autre monde, pour y guérir.

Le sorbier est également un arbre porteur de fruits rouges, mais aussi un puissant vecteur de la symbolique associée à l'Arbre-lune. On lui donne différents autres noms comme : sorbier aux oiseaux, frêne des montagnes et bois de sorcière. Par ailleurs, sorbier signifie « arbre de vie ». Au même titre que celui du noisetier et du pommier, le fruit du sorbier était considéré comme la nourriture des dieux et manger ses baies rouge vif était interdit. Le rouge est une couleur qui a de très anciens rapports avec les énergies vitales ; il symbolisait autrefois le sang de la vie, celui de la naissance, de la fécondité, mais aussi le sang menstruel. Comme celles de l'Arbre-Matrice, les branches du sorbier portent des grappes de fruits d'un rouge éclatant et on croyait naguère qu'il était en son pouvoir de communiquer les énergies créatrices, ainsi que l'inspiration, l'art divinatoire et celui de guérir.

Dans L'Eveil, l'Arbre-Matrice est une image toute personnelle de l'Arbre-lune sacré ou arbre de vie et de connaissance. De forme analogue à celle de l'utérus, réceptacle des fruits de la vie et reproduisant la forme de la lune par ses branches, il établit un lien conscient entre la femme, ses composantes énergétiques menstruelles et cet astre. Les eaux dans lesquelles plongent les racines de l'Arbre-Matrice sont les eaux du subconscient féminin ; elles sont pour la femme la source profonde de son inspiration créatrice et c'est d'elles qu'émanent idées et intuition. L’eau a toujours été en liaison étroite avec le monde intérieur ; c'est pourquoi les premiers adorateurs adressaient des remerciements ou des prières en jetant des offrandes votives dans l'eau. Par la visualisation de son Arbre-Matrice et en adressant une prière à l'eau, la femme peut se relier à sa source créatrice et donner naissance à des Enfants-Idées.

Le fruit de l'Arbre-Matrice renferme la connaissance et l'énergie vitale inhérente au cycle menstruel, ainsi que les rythmes biologiques. En cueillant ce fruit, Eve éveille ces rythmes en elle, activant en même temps la relation pensée-utérus-énergies créatrices. Le fruit ne peut toutefois pas être saisi sans que le serpent le soit également, étant donné que c'est l'expérience du reptile et ses énergies de régénérescence dont il est porteur qui mènent à la connaissance du cycle menstruel.


EXTRAIT DE LA FEMME LUNAIRE de Miranda Gray -Editions Jouvence

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire