Nombre total de pages vues

samedi 20 mai 2017

Dites oui à la grande Vie, oui à la multi-dimensionnalité, oui à l’éveil universel


Je suis la Terre-Mère. Je suis cette conscience qui vous porte, qui vous nourrit et qui prend soin de vous à chaque seconde, chaque minute de cette vie que vous utilisez maintenant. Aujourd’hui je m’offre un cadeau, celui de venir partager quelques minutes de conscience avec vous ; quelques minutes d’Amour, de partage avec chacun d’entre vous qui m’êtes si précieux, que je reconnais marchant sur le corps physique de ma conscience. Peut-être croyez-vous que je vous ignore, que je ne vous connais pas ! Eh bien, non ! Je connais chacun de mes enfants qui marchent à la surface de mon corps. Rien ne peut vous séparer de ma conscience, de mon cœur puisque je vous enveloppe totalement. Jamais je ne vous laisserais sans mon attention, sans mon Amour dans cette dimension que nous occupons tous ensemble.



J’aimerais aujourd’hui planter une graine de conscience en vous qui serait un lien, une connexion entre vous et moi. Une graine de conscience qui vous aiderait à vous ouvrir à toute cette multidimensionnalité à laquelle nous appartenons. Ma conscience vous enveloppe. Ma conscience est liée au Grand Soleil Central, à toutes les planètes de ce système solaire, au soleil de ce système solaire et au-delà. Ma conscience est Une avec la grande Vie. Elle est Une avec la grande Conscience et c’est pour cela que je peux supporter votre propre vie. Vous faites partie de moi et je prends soin de vous. Une ère nouvelle débute pour nous tous dans cette dimension, une ère d’ouverture à la vraie Vie surtout pour mes enfants humains. 

Mon amour, ma Lumière, mon énergie poussent très fort sur le cœur de chacun d’entre vous. Les évènements qui se produisent dans vos vies sont des outils qui viennent vous pousser vers ce cœur à l’intérieur de vous. Je ne parle pas de ce cœur physique. Je parle de la Conscience que vous êtes en tant qu’Être conscient. 

Je parle de la Vie que vous représentez, vous ! Je parle de la fréquence vibratoire que vous représentez, vous, sur cette planète. Cette graine que je dépose dans votre cœur aujourd’hui, si vous l’acceptez, vous permettra de conscientiser l’importance que vous représentez pour le Grand Plan de Lumière, le Grand Plan d’expansion de la Conscience dans cet Univers dont vous faites partie. Vous croyez peut-être que vous n’êtes qu’un simple humain qui passe son temps à marcher sur la Terre, qui se déplace, qui travaille, qui dort, qui regarde autour de lui. Vous êtes beaucoup plus que cela. Vous faites partie d’un grand mouvement de réveil. Vous éveillez toute l’humanité par les pas que vous faites pour vous éveiller dans cette dimension, par qui vous êtes. 

Vous transformez l’inconscient collectif de cette humanité par le rayonnement de vos cœurs, le rayonnement de vos pensées et de vos émotions, le rayonnement de vos gestes et de vos paroles. Rappelez-vous lorsque vous étudiez la physique. Vous preniez un verre d’eau et vous y mettiez de la couleur goutte à goutte. Cela transformait tout le bocal d’eau. Une petite goutte représente un petit pourcentage mais plus les gouttes s’accumulent plus le pourcentage grandit ; et plus toute la masse d’eau change de qualification. Elle devient un autre liquide, d’une autre couleur, d’une autre fréquence. Vous représentez ces agents de transformation par rapport à cette humanité. J’aimerais aujourd’hui que vous le réalisiez plus profondément à l’intérieur de vous car vous faites partie d’un grand courant de réveil. Vous êtes ceux et celles qui se sont préparés pour transformer l’inconscient collectif de cette humanité. Vous êtes venus pour apporter une ouverture, créer une brèche de lumière dans l’inconscient collectif de cette humanité par qui vous êtes. 

Est-ce que vous comprenez ces paroles mes chers enfants ? Comment pouvez-vous créer cette brèche dans l’inconscient collectif ? C’est en reconnaissant votre valeur, en reconnaissant ce qui est précieux en vous, en reconnaissant ce cœur en vous. En reconnaissant que vous êtes un être éternel, un être de conscience, un être qui a pris la peine de s’incarner pour faire la différence. Un être qui a décidé de s’incarner une fois de plus pour faire rayonner son cœur, rayonner sa vie. Un être qui a décidé de marcher dans cette dimension parmi ses frères et sœurs en étant conscient de la Lumière qu’il porte tout simplement. La Lumière de vos cœurs transforme l’inconscient collectif, transforme le tissu vibratoire de toute la planète. J’aimerais aujourd’hui que vous accueilliez, que vous acceptiez, que vous preniez responsabilité face à ce rôle que vous jouez.

Vous êtes un être immortel, éternel, une conscience d’éternité, une conscience de Lumière. Plusieurs d’entre vous viennent d’univers inconnus à l’humain, de planètes inconnues à l’humain. Certains d’entre vous viennent d’un univers en devenir. Trois personnes parmi vous viennent du futur, d’un univers qui n’existe pas encore dans la matière. Vous vous êtes incarnés pour ressentir la fréquence vibratoire de cette planète, de cette dimension, pour rapporter avec vous ce souvenir dans ce futur univers auquel vous appartenez. Je sais que les mots que je prononce présentement peuvent produire quelques soubresauts dans votre compréhension. 

Eh bien, aujourd’hui je vous invite à vous ouvrir à l’impossible ! Je vous invite à apprendre à dire : « Peut-être ! C’est possible. Nous verrons. » Je vous invite à vous ouvrir à un monde de toutes les possibilités, à des mondes que vous ne pouvez même pas soupçonner, à des fréquences vibratoires que vous ne connaissez pas encore mais qui viennent vers chacun de vous et qui produiront de grands changements dans votre façon de vous percevoir et de percevoir la Vie. Ce printemps que vous vivez est un printemps spécial. Il est chargé d’une énergie que vous allez porter pendant les sept prochaines années. Chaque printemps sera vraiment spécial pendant les sept prochaines années. 

Chaque printemps, en commençant par celui-ci, apportera des énergies nouvelles qui n’ont jamais existé sur cette planète depuis sa création dans cette dimension. Ces énergies vont créer des brèches de compréhension, des brèches d’ouverture pour toute l’humanité. Je ne suis pas en train de vous dire que demain, vous allez vous lever et que tout sera transformé. Non, car la nature a des cycles, la Vie a des cycles. Tout va par cycle. Au début l’énergie s’installe, s’ancre. Une fois que l’énergie est installée et bien ancrée, alors la matière commence à réagir, à manifester le changement. Vous, les précurseurs, les éclaireurs de la nouvelle race humaine, vous êtes conscients de ces énergies qui arriveront sur cette Terre pendant les sept prochaines années à chaque printemps. Je vous invite à vous ouvrir et à accueillir ces énergies. Demandez à ces énergies de s’installer en vous. Invitez-les !

Ceux qui acceptent et qui accueillent cette vérité. Ceux qui font le pas de dire oui à la grande Vie, oui à la multi-dimensionnalité, oui à l’éveil universel. Mes chers enfants, je suis celle qui accueille ces énergies jusque dans son cœur à chaque printemps, pour assister mes enfants les humains à devenir des hommes et des femmes au cœur vivant ; des hommes et des femmes qui vivent dans la paix, le respect et le partage. Ce sont ces énergies qui viennent secouer le cœur de l’humain. Elles viennent toucher le cœur de l’humain pour transformer cette dimension. Je vous invite avec tout mon Amour, chacun de vous à vous ouvrir à ces énergies, à les accueillir et à les faire grandir en vous. Ce sont ces paroles que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Ces paroles d’Amour, ces paroles d’Éternité et ces paroles d’espoir pour cette humanité que j’aime profondément, infiniment !

Merci !


Canalisation de Denise Laberge

Sur le blog de Francesca http://etredivinaufeminin.blogspot.fr/

mercredi 17 mai 2017

Message de la Terre Mère aux enfants de la Terre


Je suis la Terre Mère. 

Je suis celle qui dirige les destinées des enfants de la Terre, mes enfants, qui vous nourrit et vous enveloppe de mon énergie à chaque matin pour la journée. Je suis en train de renaître et par le fait même, vous aussi. Aujourd’hui en cette journée spéciale, nous installons les énergies de l’éternel printemps dans mon corps physique. Nous installons la renaissance jusqu’au cœur de chaque atome de la matière de mon corps physique et par le fait même dans le corps physique de chacun de mes enfants et chacun de mes royaumes. 

Ce printemps éternel, je le crée consciemment. Je l’installe dans tout mon corps et dans le Cœur de chacun de mes enfants afin qu’à partir d’aujourd’hui, cette nouvelle énergie, cette essence lumineuse divine et sacrée, nourrisse à jamais ce corps éternel que je suis et qui est matérialisé dans cette dimension pour apporter une énergie nouvelle. Cette énergie va me permettre d’ascensionner et de changer de dimension. J’ai besoin de cette énergie, de cette résurrection, de ce printemps éternel pour passer à la prochaine étape afin d’augmenter le taux vibratoire de mon corps physique. 



J’en ai besoin aussi pour dépolluer les eaux de mon sang, de mes pensées et de mes émotions et pour modifier le corps astral que vous avez pollué, mes enfants. Toute cette énergie de renaissance est en train d’agir présentement. Depuis plusieurs mois, j’ai installé des vortex pour réactiver la vie éternelle dans mon corps et cette activation va se continuer. Aujourd’hui, c’est le premier palier qui touche le Cœur de mes enfants de la Terre à tous les niveaux. Ce palier je l’ai installé avec tout l’Amour de mon Cœur, avec douceur. 

J’ai frappé à la porte du Cœur de chacun de mes enfants et je leurs ai demandé la permission : “Puis-je entrer, moi, la nouvelle Terre, la nouvelle conscience, la Terre éternelle ?” La plupart d’entre-vous ont répondu: “Oui”. Et mon Cœur a bondi d’allégresse, se réjouissant d’une joie incommensurable. Mes enfants chéris, ensembles, nous allons renaître et nous allons connaître l’éternel printemps, la renaissance à la divinité que nous sommes, en conscience une avec toute la Création. C’est la nouvelle Denise que je veux que tu donnes à mes enfants de la Terre. Traduit-là en anglais et demande à mon fils Ross de la publier. 

C’est aujourd’hui une grande journée. Ne soyez pas effrayés. Les vortex que je suis en train de réactiver et que je vais amplifier, vont produire des soubresauts et c’est normal car je dois dépolluer mon corps afin d’assurer ma survie et la vôtre, vous, mes précieux trésors. En même temps, je réactive les vortex dans vos corps, ceux qui sont synchronisés avec mes vortex. Donc tous ensemble nous renaissons. Nous installons le printemps éternel dans tout notre être. Je vous salue. 

Je salue la Lumière Éternelle, la Sagesse Divine Éternelle qui est dans mon Cœur, votre Cœur et notre Cœur. Bénédictions chaleureuses et infinies à chacun de mes trésors précieux marchant dans cette dimension au nom du Créateur, au nom du Dieu Père Mère Créateur que nous sommes, chacun, chacune. 

Merci !

ADAMA


lundi 15 mai 2017

Nuages et pluie, ou la sexualité selon la MTC


En Médecine Traditionnelle Chinoise, la sexualité est considérée comme un facteur important pour rester en bonne santé, un facteur aussi important que l’alimentation et le sommeil. Non seulement la sexualité est une immense source de plaisir et de satisfaction, elle est également une façon d’augmenter le niveau d’énergie et de bien-être physique, de prolonger la vie et d’exprimer notre totalité en tant qu’être humain.



Anciennement, les Taoïstes désignaient les rapports sexuels par la métaphore yun-yu, qui veut dire «nuages et pluie». Pour eux, les nuages représentaient l’essence de la femme, c’est-à-dire ses sécrétions vaginales, alors que la pluie faisait référence à l’émission du sperme. L’usage de cette métaphore qui renvoie au monde de la nature pour décrire l’acte sexuel indique bien que ces anciens considéraient ce dernier comme un élément naturel et nécessaire de la vie. À l’inverse de l’Occident, où la sexualité a été plus souvent que pas colorée de culpabilité et associée au bien dans le contexte du mariage et au mal en dehors du mariage, les Chinois ne portaient aucun jugement de moralité sur la sexualité. À leurs yeux, il s’agissait simplement d’un jeu d’échange entre le Yin et le Yang. Étant donné que les adeptes de cet art ancien visaient la santé et la longévité par l’équilibre du Yin et du Yang, ils abordaient les relations sexuelles comme une façon d’améliorer leur santé.

Quand il y a rapport sexuel, les fluides corporels se mélangent et les respirations se synchronisent de façon à ce que le Yin et le Yang ne se domine pas l’un l’autre. L’énergie Yang chaude, enflammée mais de courte durée est équilibrée par l’énergie Yin fraîche et stable. Un rapport sexuel accompagné d’un orgasme-extase aide la femme à alimenter son énergie Yin parce qu’elle absorbe de l’énergie Yang. Quant à l’homme, il absorbe de l’énergie Yin pour soutenir son Yang. La sexualité, c’est l’harmonisation du feu et de l’eau. Tout comme il faut de la chaleur pour faire bouillir l’eau, l’homme doit exciter la femme avec son feu, avec son énergie Yang. Mais, une fois que l’énergie enflammée est épuisée, il ne reste que des cendres. Par contre, l’eau reste chaude pendant un certain temps, même une fois que le feu s’est éteint. Le feu de l’homme démarre vite et s’éteint vite, alors que l’eau de la femme prend du temps à bouillir et à refroidir. En d’autres termes, cela veut dire que la femme peut avoir un nombre illimité d’orgasmes, alors que l’homme aura tendance à dormir après un rapport sexuel qui se sera terminé par une éjaculation, vu que cette dernière lui sape son énergie, d'où l'importance des pratiques sexuelles taoïstes.

Selon les anciens Taoïstes, le sperme d’un homme est son essence (Jing). Par conséquent, de fréquentes éjaculations peuvent épuiser son énergie vitale, accélérer son vieillissement, le rendre maladif et le faire mourir plus jeune. Afin de conserver leur énergie vitale, il était recommandé aux hommes d’avoir des rapports sexuels réguliers mais de n’éjaculer que pour procréer. Cela ne voulait pas dire qu’ils ne pouvaient pas avoir d’orgasmes chaque fois qu’ils faisaient l’amour, puisque, pour les Taoïstes, l’éjaculation et l’orgasme étaient (et sont) deux choses différentes. Vu qu’éjaculation et orgasme se produisent presque simultanément, on prend en général pour acquis qu’ils sont indissociables. Cependant, l’éjaculation, c’est-à-dire le relâchement physique du liquide séminal, est distinct de l’orgasme ou extase, qui est une sensation intense de plaisir qui peut se ressentir dans le corps tout entier. Pour empêcher le sperme de sortir, il existe une technique selon laquelle on exerce une pression sur le périnée, sur un point situé entre l’anus (million dollar point!!) et le scrotum avant et pendant l’orgasme. Les hommes peuvent également faire des exercices taoïstes de respiration ou autres pour empêcher l’éjaculation.

Certains représentants de la médecine occidentale se sont opposés à cette méthode taoïste de contrôle de l’éjaculation en prétextant que, avec la stimulation et lorsque l’éjaculation se produit, la prostate enfle et ensuite se contracte. Par conséquent, soutiennent-ils, sans éjaculation, il n’y a pas contraction et par conséquent risque que la prostate grossisse. Les glandes qui sécrètent le liquide séminal pourraient cesser de bien fonctionner et s’affaibliraient à un moment donné, réduisant ainsi la puissance sexuelle et la capacité à éjaculer. Les taoïstes, par contre, avancent que la rétention du liquide séminal accroît la puissance sexuelle de l’homme puisqu’elle renforce sa vitalité. Qui plus est, en contrôlant l’émission de son sperme, l’homme peut maintenir son érection et continuer le coït jusqu’à ce que sa partenaire atteigne l’orgasme ou les orgasmes, moment où il peut absorber son énergie Yin.

Même si les enseignements taoïstes sexuels étaient axés sur les hommes (il existe actuellement des enseignements pour femmes, hommes et couples), il était toutefois reconnu que les deux sexes avaient besoin d’atteindre l’orgasme. En tant qu’opposés complémentaires, le Yin et le Yang avaient tous deux besoin d’être stimulés et excités pour arriver à une union parfaite. Même si les femmes émettent des liquides quand elles ont un orgasme, elles ne perdent pas autant leur vitalité que les hommes puisque ces sécrétions restent à l’intérieur de leur corps. Les femmes conservent donc davantage leur Essence et peuvent absorber l’énergie Yang qui les renforce. C’est pour cette raison que l’on a toujours dit que les femmes étaient plus fortes que les hommes, qu’elles pouvaient avoir plus de rapports sexuels, que leur appétit sexuel était plus grand et qu’elles avaient plus d’énergie sexuelle. En fait, cela veut dire que l’eau est plus forte que le feu. L’eau n’éteint-elle pas le feu après tout?

Autrefois en Chine, on considérait comme important de récupérer les sécrétions sexuelles du sexe opposé pour équilibrer le Yin et le Yang chez les femmes et les hommes. Il faut cependant noter que chez toute femme, il y aussi bien l’énergie Yin que l’énergie Yang. Et chez l’homme, il y a aussi bien l’énergie Yang que l’énergie Yin. Dans certains cas, les femmes peuvent avoir une prédominance de l’énergie Yang, alors que certains hommes peuvent avoir une prédominance de l’énergie Yin. Une femme ayant une énergie Yang interne forte peut trouver un équilibre en absorbant l’énergie Yin d’une autre avec qui elle fait l’amour. Étant donné que certaines femmes ont des ressources illimitées d’énergie Yin et que celle-ci ne se perd pas dans les rapports sexuels, le lesbianisme n’est pas considéré comme néfaste pour la santé ou pour la longévité. Pareillement, un homme qui est très Yin peut absorber l’essence Yang d’un autre homme. Par contre, si ces hommes ne connaissent pas l’art de la rétention du sperme, leurs rapports sexuels pourraient se solder par un épuisement de l’énergie Yang et de l’énergie Jing pour les deux.

Pour les Taoïstes, les rapports amoureux ne consistaient par conséquent pas à exprimer des émotions ou à relâcher de l’énergie. Au contraire. Ils servaient à renforcer l’énergie sexuelle et à assurer le bien-être physique, émotionnel et mental. Ils croyaient également que les rapports amoureux pouvaient être une expérience spirituelle. En effet, le rapprochement des contraires complémentaires sert à se fondre avec le macrocosme, c’est-à-dire le ciel et la terre. On disait autrefois que l’épuisement de l’énergie sexuelle se traduisait par un vide dans l’esprit et dans les sens. Quand un tel état de vide s’installe, il se peut que nous réprimions nos besoins sexuels ou que nous cherchions à les combler avec d’autres éléments de stimulation, comme l’alcool ou la drogue, afin de rebâtir l’énergie interne que nous avons épuisée et dont nous avons tant besoin. En consommant de l’alcool ou des drogues, notre énergie est cependant encore plus diminuée. Et nous finissons par entreprendre une quête obsédante de stimulation afin de récupérer l’énergie qui est drainée en nous. Un cercle vicieux s’installe donc. Pendant ce temps, notre énergie est consumée, notre mental et notre corps, affaiblis. Et le besoin de davantage de stimulation augmente, qui ne fait que nous vider davantage énergétiquement. Nos sens sont surexcités et notre Essence s’étiole.

Il est donc important de ne pas nier ni réprimer notre énergie sexuelle, pas plus que de lui laisser perdre tout contrôle. Avoir des rapports amoureux réguliers accompagnés d’orgasmes est une des façons les plus efficaces pour les femmes de prendre soin de leur énergie sexuelle et de leur Essence. Pareil pour les hommes!!


Extrait remanié d'un livre que j'ai traduit (Reflets de la lune sur l'eau de Xialolan Zhao, Éd. de l'Homme)


vendredi 12 mai 2017

Le Salut du monde viendra à travers la femme


Peter Deunov considère la femme comme une polarité. Originellement, quand Dieu créa la femme, elle était complètement différente de la femme que nous connaissons aujourd'hui. La femme qui vit aujourd'hui sur Terre n'est ni celle du Ciel ni celle du Paradis, elle est seulement une résonance, une réflexion de la femme lumineuse et sublime. Et dans cette signification, l'Amour n'est seulement que le reflet extérieur de cette femme. Cet Amour n'est présent que là où la femme est présente. Si la femme est manquante en une personne, alors l'Amour lui manquera également. Si les gens savaient ce que la femme est et s'ils lui redonnaient son véritable statut, le monde se relèverait immédiatement.



Pour avoir une idée claire de ce qu'est la femme, on ne doit pas la considérer seulement comme un individu, mais plutôt comme une essence dans sa totalité. La femme dans la nature est une puissante et grandiose chose. Si vous enleviez le principe féminin de l'existence, la mort suivrait immédiatement. Le principe féminin est entré dans la Vie au moment même de sa Création. Ne séparez jamais la femme de la vie, en d'autres mots, l'Amour dans la vie. La femme symbolise l'Amour. Avec la distorsion actuelle de l'existence humaine, la femme est devenue tordue également. Par le concept de “femme”, l'on devrait comprendre un être qui sait insuffler la vie aux formes les plus magnifiques, qui sait éveiller les forces les plus grandes, une créature pouvant manifester la plus grande intelligence. La femme est la dernière Création de Dieu. Chaque création plus tardive est plus élevée et évoluée que la précédente. Dieu créa les plantes et les animaux avant de créer les hommes, donc l'homme est plus évolué que les plantes et les animaux.

 De même, Ève demeure plus évoluée que l'homme, Adam. Dieu souffla en Adam une âme vivante et en Ève, l'intelligence. Lorsque nous disons que la femme est seulement féminine mais ne possède aucune intelligence, nous sommes complètement dans le faux, nous avons complètement tort. La femme est beaucoup plus intelligente que l'homme. L’homme est fort, il peut se battre, pourtant souvent aucune grande philosophie n'est présente en lui. Beaucoup disent que l'homme est un génie et qu'il est savant. Rappelez-vous : un génie, un grand être, ne peut jamais être né d'une femme médiocre qui manque de discernement. Le père peut être un homme ordinaire, mais la mère doit être capable de discernement et d'intelligence. Ceci nous démontre que le père fait passer son intelligence à l'enfant moins facilement que la mère le fait. Lorsque l'intelligence des deux parents est combinée, quelque chose de bien sera créé.

La qualité principale de la femme est la compassion. Si la compassion manquait à la femme face aux souffrances des humains, elle ne serait plus une femme. La femme contemporaine nie sa qualité la plus précieuse et tente de devenir un homme. Lorsqu' elle souhaite dire quelque chose, elle devrait d’abord y réfléchir et parler ensuite. En général, le bon jugement et la présence d'esprit sont requis autant pour la femme que pour l'homme. Depuis huit mille ans, l'homme et la femme se sont tellement éloignés de leur nature essentielle et véridique, ils sont si loin d’elle maintenant, que la femme n’est plus une femme, et l'homme plus un homme. Si vous pouviez comparer l'homme ou la femme d’aujourd’hui au prototype originel vous y verriez une ridicule caricature? Que doit-on trouver dans la forme féminine ?

Toutes les vertus, toutes les idées et émotions sublimes doivent être présentes en elle. La femme est porteuse de tout ce qui est le plus sublime dans le monde, cette tendresse à jamais présente et préservée en elle. J'ai vu seulement quelques femmes véritables dans ma vie, quelques-unes en Bulgarie et quelques-unes à l'étranger. La femme véritable peut être reconnue à sa tendresse, aucun mot dur ne peut sortir de sa bouche ! Chaque femme qui est en mesure d'exprimer des grossièretés ne peut être une manifestation de la femme véritable, elle a dévié.

 Et ce qui distingue l'homme véritable est son haut idéal. La “femme”, dans la pleine signification du mot, signifie “une porte qui peut seulement être ouverte par la Clé Divine“. Toute porte qui peut être ouverte par la clé de gens ordinaires n'est pas une femme. Que la femme soit belle ou qu'elle puisse représenter un élément de douceur, c'est une autre affaire. Beauté, légèreté, richesse, force de caractère, tous ces éléments sont en l'âme.

[ …] Toutes celles qui sont comme Marie sont des femmes nobles. Elles sont bonnes de caractère. Elles ont une structure de corps parfaite et un visage plein de bonté, un regard aimable, un front symétrique, un nez juste. Elles sont bonnes en leur coeur, tendres et compatissantes vis-à-vis de la souffrance des êtres et toujours prêtes à les aider. “Marie” signifie “saumure” en hébreu. Grâce à Marie le monde existe encore, il ne devient point rance et ne décline pas non plus. Lorsque vous portez le principe de Marie en vous, votre coeur reste en bonne santé. “Marthe” est de la même racine que “Mara” qui veut dire : “rancunière, aigre et de tempérament difficile”.

Si quelqu'un est comme une Marthe, observez-là, vous verrez que lorsqu'elle se lève le matin, tous ses domestiques sont réveillés aussi. Criant, poussant des cris et brandissant le balai, tous courent à plus d'un demi kilomètre d'elle. Vous trouverez Marthe dans les églises, dans les écoles et partout dans les parcs et endroits publics. Elle est aussi indispensable que Marie. Pourtant, vous ne devriez donner la priorité à aucune des deux. Imaginez que tous dans le monde soit comme Marthe, criant et soulevant la poussière, brandissant le balai. Quelle sorte de musique cela donnerait-il ? Avec Marthe les maisons seraient bien organisées, tout serait en bon ordre et bien structuré, nous aurions des formes superbement efficaces, mais la vie nous manquerait. Sans Marthe par contre, qu'est-ce qui rendrait Marie “salée” ?

Le principe plus élevé de Marie nous démontre le chemin à suivre pour servir Dieu personnellement. Dans ce service, nous trouvons le sens de notre vie.



L'Enseignement Divin ne nous demande pas de nous retirer de nos devoirs quotidiens, seulement, cette partie des devoirs quotidiens qui est assignée à Marie devrait plutôt être donnée à Marthe, symboliquement parlant bien sûr. De nos jours, on considère la femme comme un être qui a besoin d'un mari pour s'occuper d'elle. Je vous dis : cette femme n'est pas une femme, c'est une personne handicapée dans un hôpital. Pour moi, la femme est celle qui sauvera le monde, la femme est celle qui tient les clés de la vie dans ses mains, la femme est celle à travers laquelle la force grandiose et toute puissante de l'Amour (qui donne au monde la vie) est manifestée.

C'est pourquoi donc, le Salut du monde viendra à travers la femme et non à travers l'homme.

Propos de Peter DEUNOV


samedi 6 mai 2017

Secrets d'hommes, secrets de femmes


Le kung fu sexuel est l’aspect des pratiques taoïstes qui se consacre à l’usage de l’énergie sexuelle (jing) pour parvenir au rajeunissement du corps physique et à l’éveil spirituel. C’est en quelque sorte le pendant taoïste du tantra indien. Grâce aux pratiques du kung fu sexuel et en vous branchant sur votre énergie sexuelle, puissante et créative, vous améliorerez  la  qualité de  votre vie et de vos relations. Efficaces, les méthodes proposées dans cet atelier amènent rajeunissement, dynamisation, vitalité, auto-guérison., joie de vivre, intimité face à soi et sensibilité. En apprenant à faire couler l’énergie sexuelle librement et abondamment, vous saurez pratiquer une médecine préventive et  équilibrer le yin et le yang en vous et avec les autres. Ces méthodes sont aussi efficaces dans la pratique à deux que seul. Dites oui à l’extase!

Énergie multi-orgasmique : augmenter la circulation de l'énergie sexuelle, se guérir des frustrations sexuelles et d'une libido basse, accroître l'énergie sexuelle par la bienveillance, la respiration, les mouvements et le contrôle musculaire, intensifier le potentiel multi-orgasmique et connaître l'extase du corps entier.


Trésors féminins : cultiver l'énergie sexuelle féminine, renforcer le plancher pelvien pour soutenir les organes vitaux et en prévenir la descente, se libérer des émotions négatives prises dans l'utérus, tonifier le point G pour en augmenter les orgasmes, pratiquer avec l'œuf de jade pour exercer les muscles PC et faire monter l'énergie dans les chakras, masser les seins pour équilibrer les hormones, réduire le SPM, les symptômes de la ménopause, les crampes, etc.


Trésors masculins : cultiver l'énergie sexuelle pour se libérer de la frustration sexuelle et de diverses dysfonctions comme l'éjaculation précoce et l'impotence. Les secrets de la rétention séminale seront révélés en détails par David qui prendra les hommes à part pendant que Minke s'occupera des femmes.

Yoga taoïste : respiration consciente et mouvement d'assouplissement pour rajeunir l'énergie dans les méridiens et rendre le corps énergétique plus fluide. Intégrer corps, souffle et énergie en un tout rayonnant.

Chi kung des os : respirer dans les os pour nettoyer le chi et le sang, renforcer l'enracinement, la structure osseuse et le système immunitaire.     


                 

David Gyurkovics est intructeur de Tao Universel. Il a étudié et pratiqué des méthodes pour développer l'énergie taoîste depuis 12 ans, incluant 6 ans en retraite avec un style de vie orienté vers cette pratique. Il est praticien en guérison par le son Acutonics et Chi Kong médical. Il dispense aux hommes des ateliers sur l'évolution masculine. Il est passionné par l'enseignement de la respiration comme une des bases pour une vie saine.         
                                                    
Minke de Vos est instructrice d’alchimie intérieure ainsi que danseuse. Après avoir étudié l’eurythmie (geste sonore) en Allemagne, elle s’est installée en Colombie-Britannique pour se consacrer à temps plein à la méditation. C’est au cours de retraites intensives qu’elle a connu l’éveil spontané de la kundalini. En 1983, elle a commencé à travailler avec le maître taoïste Mantak Chia, qui tient son enseignement en très haute estime. En effet, son enseignement ravive les pratiques taoïstes traditionnelles puisqu’elle y a rajouté son acquis du monde occidental sur le plan de la culture et de la spiritualité. Elle a incorporé à son travail la méditation, le yoga, l’acupuncture, le Chi Kung, le Taï chi et la danse. Son CD intitulé ‘Bells of Love’ n’est qu’un des nombreux CD créés par Minke. Pendant 20 ans, elle a été co-directrice du centre Silent Ground Retreat Centre, située sur Read Island (C-B). Elle enseigne dans le monde entier et on peut dire d’elle qu’elle est un professeur de professeurs.                                  
                   


        
INSCRIPTION et INFORMATION 
Annie Ollivier 






mercredi 3 mai 2017

QUAND MON HOMME OUVRE SON CŒUR


Pendant l'animation de mes stages, je suis portée par l'énergie du groupe et mon taux vibratoire augmente, ce qui me permet d'être à l'écoute de ce que l'énergie du groupe génère. Mon outil de travail c'est mon corps et les perceptions qui émanent de mon coeur : l'être domine au profit du faire.

Quand le stage se termine, je sens cette vibration particulière me quitter petit à petit avec la sensation d'un soufflé qui se dégonfle après la sortie du four. Le jour suivant, c'est une sorte de mini dépression qui m'envahie et je marche au ralenti. J'essaie de ne pas trop me laisser happer par toutes les tâches à faire qui ont vite tendance à me prendre la tête. J'ai besoin de prendre mon temps, de rester connectée à mon intériorité.

Lorsque je retrouve mon homme en fin de journée, je sens très nettement nos différences d'énergie. Lui lancé à toute allure dans le faire et moi encore imprégnée de tout ce que nous avons vécu dans l'être pendant le week-end.


J'ai appris à accueillir ces différences de rythme en prenant du recul. Avant ça me stressait, ça m'énervait et je me refermais. Maintenant que j'ai confiance en ses capacités d'ouverture, je lui expose simplement que je sens cette agitation et que j'ai envie de prendre du temps avec lui pour pouvoir l'accueillir et avoir du plaisir à être avec lui. Nous prenons donc le temps de nous poser et de prendre un thé comme pour faire une transition entre le faire et l'être. Petit à petit, côte à côte, tout en parlant de notre journée respective, nous nous recentrons, nos respirations s'harmonisent.

Quand il a la tête dans le guidon et que son mental est encore accaparé par tous les problèmes qu'il a régler, les solutions à trouver... il ne sent rend pas compte qu'il est complètement déconnecté de lui-même. En lui faisant remarquer que nous ne sommes pas dans le même rythme et que ça me ferme, la transition se fait très vite car il connait bien maintenant le chemin de son coeur. S'il doit fermer cet espace dans son travail et remettre son armure pour confronter l'extérieur, la maison est le lieu où il peut la laisser tomber et passer à autre chose.

Ensuite, lorsque nos rythmes commencent à s'harmoniser, nous nous retrouvons pour un câlin du coeur. Je ressens l'ouverture de son coeur comme un cadeau. Je me sens accueillie et aimée, je le sens présent à lui-même dans cet espace et présent avec moi, la connexion a lieu. Nous goûtons à ce moment et même si nous échangeons des paroles, la tendresse transparait et nous retrouvons une nouvelle vitalité.



Nous échangeons alors à propos de nos ressentis respectifs par rapport à notre journée. La conversation prend plus de profondeur et nous nous rencontrons dans notre vulnérabilité. Nous nous sentons entendus, soutenus.

Cette connexion du coeur est le sésame. Quand elle est là, la complicité nous accompagne dans cette fin de journée et c'est délicieux de sentir ces retrouvailles. C'est vraiment savoureux de sentir que nous sommes tous les deux dans cet espace du coeur et qu'il est nourri. C'est rassurant, apaisant et ressourçant.

Merci de savoir si bien retrouver le chemin de ton coeur pour me recevoir...

Par Catherine Delorme et Jérôme



Stage d'initiation au tantra pour couples : 24 au 26 juin entre Genève et Lyon
Stage d'été pour couples : grandir en amour avec le slow-sex du 16 au 22 juillet 2017 en Grèce (ile de Corfou)

Vacances tantriques au Maroc.

Cours de kundalini-yoga, méditation cours de tantra yoga en lignes.
Thérapie individuelle et de couple


Plus d'infos sur www.espacetantrayoga.com


vendredi 28 avril 2017

Aspects psychologiques des points de l’orbite microcosmique



J’ai décidé, pour ce Bulletin, de vous proposer quelque chose de plus pratique, pour le quotidien. Comme on entend souvent les gens dirent «Mon chakra est ouvert» «Mon chakra est fermé» (centre énergétique et chakra sont une seule et même chose) et que j’ai l’impression qu’ils ne comprennent pas dans les détails les tenants et les aboutissants de cette ouverture ou de cette fermeture, j’avais envie pour démystifier un peu la chose de donner des précisions dans le sens de la Médecine traditionnelle chinoise. 
 
Selon le maître taoïste Mantak Chia, chaque centre énergétique de l’orbite microcosmique influe sur nos émotions de manière spécifique en fonction de son ouverture ou de sa fermeture. Grâce au travail que j’ai fait personnellement avec l’orbite microcosmique, il est clair pour moi que, lorsqu’on apprend à sentir ces divers centres (ou points), ils s’ouvrent davantage et l’énergie peut circuler plus librement dans tout l’organisme. Ce travail avec les sensations est aussi une voie directe vers la connaissance de soi. 
 
Les descriptions suivantes des divers centres énergétiques ainsi que les influences émotionnelles qui leur sont associées (données tirées principalement des enseignements et écrits de Mantak Chia) ne sont pas exhaustives ni finales. Quand vous apprenez à vous servir de votre souffle pour sentir votre corps et vos émotions durant vos activités quotidiennes, vous découvrirez des aspects psychologiques autres que ceux décrits ici. Ce qui est certain, c’est qu’une telle pratique vous conduira vers une compréhension nouvelle de vous-même, surtout en ce qui concerne le rapport entre votre vie physique et votre vie psychologique.


 
Centre du nombril
Les sages taoïstes et les médecins chinois considèrent le centre du nombril, qui comprend le Dan Tien inférieur, non seulement comme le centre physique du corps, mais également comme la principale batterie d’entreposage du chi dans le corps. Ainsi que Mantak Chia le dit, «le centre du nombril a été notre premier contact avec le monde extérieur. Tout l’oxygène, tout le sang et tous les nutriments ont été acheminés par ce passage vers la forme fœtale que nous étions. C’est pour cette raison que le centre du nombril est particulièrement sensible et que cette sensibilité persiste bien après que le cordon ombilical soit coupé à la naissance.»
 
Centre fermé : La personne manque d’équilibre psychologique, a le sentiment d’être distraite ou critique. La personne n’est pas ouverte à recevoir de nouvelles impressions.
 
Centre ouvert : La personne ressent une impression d’ouverture au monde, l’impression d’être centrée.
 
Centre sexuel
Localisé chez les femmes un peu au-dessus du pubis entre les ovaires et chez les hommes, à la base du pénis, ce centre se trouve environ trois ou quatre centimètres à l’intérieur du corps. Il est le générateur fondamental d’énergie du corps humain.
 
Centre fermé : la personne sent un manque général d’énergie et peu de plaisir dans la vie. Elle est auto-destructive, négative et apathique.
 
Centre ouvert : La personne ressent son pouvoir personnel et créatif, ainsi que la capacité à accomplir des choses.
 
Centre du périnée (Racine) 
Le périnée est localisé entre les organes génitaux et l’anus. En raison de sa position anatomique, il relie les deux vaisseaux (Gouverneur et Conception) de l’orbite microcosmique et sert de fondation aux organes internes de l’abdomen.
 
Centre fermé : La personne se sent perdue et seule. Elle a aussi peur de n’importe quel changement.
 
Centre ouvert : La personne se sent enracinée, bien connectée à la terre et à ses énergies de guérison, Elle ressent également un sentiment de paix et de calme.
 
Centre du sacrum et du coccyx
Même si le sacrum et le coccyx représentent en fait deux endroits distincts, nous les considérerons comme un seul et même endroit pour ce qui est de l’orbite microcosmique. C’est dans le sacrum et le coccyx que se rassemblent de nombreux et importants nerfs provenant de glandes et d’organes. C’est aussi là que l’énergie monte dans la colonne vertébrale. Les Taoïstes croient que c’est dans cette zone que l’énergie de la terre et l’énergie sexuelle sont affinées et transformées avant de monter vers les centres supérieurs.
 
Centre fermé : La personne se sent déséquilibrée, lourde et impuissante. Elle a l’impression que le passé est une prison et qu’elle est sous l’influence de nombreuses peurs inconscientes.
 
Centre ouvert : La personne se sent légère et équilibrée. Elle a l’impression que le passé est une ressource à laquelle elle peut puiser pour comprendre plus en profondeur la vie et s’y engager plus à fond.
 
Centre des reins
Ce centre se trouve entre les seconde et troisième vertèbres lombaires. Vous pouvez le trouver en mettant votre doigt directement à l’opposé du nombril et en vous penchant vers l’avant. La vertèbre qui ressort le plus indique la zone où se trouve ce centre. Appelé « porte de la vie », ou Ming Men, ce centre est le lieu où notre énergie prénatale (notre essence sexuelle) est emmagasinée.
 
Centre fermé : La personne a peur et manque d’équilibre. Elle manque également d’énergie vitale.
 
Centre ouvert : La personne ressent de l’ouverture, de l’abondance et de la générosité.
 
Centre des surrénales
Ce centre, situé entre les onzième et douzième vertèbres dorsales, à l’opposé du plexus solaire, est placé entre les deux glandes surrénales, glandes qui chapeautent les reins. Produisant l’adrénaline et la noradrénaline, ainsi qu’une variété d’autres hormones, les surrénales sont la principale source d’énergie du système nerveux sympathique et sont activées en cas de stress dans une réaction de combat ou de fuite.
 
Centre fermé : La personne se sent hyperactive ou apathique. De vieilles peurs remontent et façonnent les expériences et les comportements.
 
Centre ouvert : La personne ressent une grande vitalité et une grande confiance.
 
Centre à l’opposé du cœur (Point des ailes ou du vent)
Situé entre les omoplates et entre les cinquième et sixième vertèbres dorsales, ce centre a un rapport étroit avec le fonctionnement du cœur et du thymus.
 
Centre fermé : La personne a l’impression de porter un poids et elle sent du désespoir. Elle ressent également du chaos.
 
Centre ouvert : La personne a une impression de liberté. Elle sent profondément la vie. 
 
Centre à l’opposé de la gorge
Situé juste en dessous de la septième vertèbre cervicale, ce centre constitue la boîte de jonction centrale où les énergies, les nerfs et les tendons du haut et du bas du corps se rencontrent. Tout blocage dans ce centre limite la circulation de l’énergie vers le haut de la colonne vertébrale et les centres supérieurs de la tête. Vous pouvez facilement trouver ce point en penchant votre tête vers l’avant : la vertèbre qui est la plus protubérante est C 7.
 
Centre fermé : La personne se sent coupée d’elle-même et des autres. Elle ressent une impression d’entêtement et d’inopportunité.
 
Centre ouvert : La personne se sent capable d’accueillir les autres et elle-même avec humanité.
 
Centre du cervelet 
Parfois appelé coussin ou oreiller de jade, ce centre est situé à la base du crâne au-dessus de la première vertèbre cervicale et dans le trou occipital. Comprenant le cervelet et le bulbe rachidien, il voit au contrôle de la coordination musculaire, ainsi qu’à la respiration et au rythme cardiaque. Pour les Taoïstes, ce centre sert à entreposer la force terrestre et l’énergie sexuelle affinée.
 
Centre fermé : La personne ressent de l’ennui, de la lourdeur et de la suffocation. Elle peut aussi ressentir des douleurs dans le cou.
 
Centre ouvert : La personne se sent inspirée.


 
Le centre de la couronne
Situé sur le sommet de la tête, au point de rencontre de la ligne médiane de la tête avec une ligne imaginaire qui court du sommet d’une oreille à son opposé de l’autre côté. Ce centre a un rapport particulier avec la glande pinéale, ainsi qu’avec le thalamus et l’hypothalamus. Il est connecté au système nerveux central ainsi qu’au système sensoriel et moteur.
 
Centre fermé : La personne est sous l’influence d’illusions, se perdant soit dans un faux sentiment de fierté ou dans celui d’être une victime. Elle peut également avoir de grandes sautes d’humeurs et des maux de tête.
 
Centre ouvert : Il émane de la personne une joie et un bonheur profonds. La personne a l’impression qu’elle est guidée par des forces supérieures.
 
Centre du troisième œil
Le centre du troisième œil, qui est celui de la glande pituitaire, se trouve entre les deux sourcils environ huit à dix centimètres à l’intérieur du cerveau. Ce centre produit les hormones qui régissent une grande diversité de fonctions corporelles. Selon les Taoïstes, ce centre est la demeure de l’esprit.
 
Centre fermé : La personne ressent un manque de dessein, de décision. L’esprit erre, incapable de prendre des décisions.
 
Centre ouvert : La personne ressent une véritable raison d’être, ainsi qu’une impression de connaissance directe, d’intuition.
 
Centre de la gorge
Comprenant les glandes thyroïdes et parathyroïdes, ce centre se trouve dans le creux en V au bas de la gorge, juste en haut du sternum. Parmi les fonctions de ce centre figurent la parole, le rêve, la production d’hormones de croissance et la régulation du métabolisme.
 
Centre fermé : La personne a l’impression d’étouffer et elle est incapable de communiquer ou de changer.
 
Centre ouvert : La personne peut communiquer clairement et même éloquemment. Ses rêves sont  lucides.
 
Centre du cœur
Du point de vue énergétique, le centre du cœur est situé entre les mamelons chez les hommes et environ deux ou trois centimètres au-dessus de l’extrémité du sternum chez les femmes. Son ouverture étant très petite, ce centre se retrouve facilement bloqué ou congestionné. Le centre du cœur régit non seulement le cœur, mais aussi le thymus, qui est un élément important du système immunitaire.
 
Centre fermé : La personne ressent une diversité d’émotions négatives, entre autres l’arrogance, l’apitoiement sur soi, l’impatience et la haine.
 
Centre ouvert : La personne ressent de l’amour, de la joie, de la patience, du respect pour elle-même et pour les autres. 
 
Centre du plexus solaire
Situé au trois-quart de la distance qui sépare le nombril du bas du sternum, ce centre est relié à plusieurs organes : l’estomac, la rate, le pancréas et le foie. C’est dans le chaudron du plexus solaire que, selon les Taoïstes, l’énergie sexuelle (jing) et la force vitale (chi) se transformeraient en énergie spirituelle (shen). Selon Mantak Chia, même s’il est important que ce centre soit ouvert, «s’il est trop ouvert, la personne sera excessivement sensible aux pensées, émotions et opinions des autres, au point d’être incapable de bloquer l’énergie statique mentale et émotionnelle quand elle est en leur compagnie».
 
Centre fermé : La personne se sent paniquée et inquiète. Elle est exagérément prudente.
 
Centre ouvert : La personne ressent un sentiment de liberté intérieure ainsi que la capacité à prendre des risques pour elle et pour les autres.