Nombre total de pages vues

mercredi 2 janvier 2019

Osho aimerait que les femmes prennent le pouvoir


Osho, pourquoi avez-vous toujours insisté sur le fait que les femmes sont meilleures que les hommes en matière de gouvernement, d'administration, et d'attention? Est-ce que vous expérimentez cela dans votre commune ou est-ce seulement une théorie ?


Je ne parle jamais en théorie.
Tout ce que je dis vient de mon expérience et, tant que je n'ai pas une vue pratique, je ne fais pas de déclaration théorique à ce sujet. La théorie vient plus tard, la réalité vient en premier.
Les femmes n'ont pas été au pouvoir depuis des millénaires. L'homme a toujours été au pouvoir et son pouvoir n'a fait que créer des guerres et des destructions. L'humanité n'a pas évolué, elle a été au service de la mort.
J'aimerais que les femmes prennent le pouvoir. Au début, il y aura des difficultés parce que tant de choses sont réprimées chez une femme que cela va exploser. Elle peut aller à l'autre extrême. C'est comme un homme qui jeûne depuis dix jours et vous placez ensuite de la nourriture délicieuse devant lui. Il est obligé de manger plus que nécessaire. Il peut tomber malade. Ce que le jeûne n'a pas été capable de faire, la nourriture délicieuse peut le faire - il peut même mourir.
Il y a une période intérimaire que nous devrons accepter à cause des millions d'années de pouvoir réprimé. Mais cela va s'atténuer; ça va prendre du temps mais ça va disparaître. Lorsque la femme est certaine de son pouvoir, elle n'agira pas pour se venger, elle ne détestera pas les hommes. Ce n'est que pour un peu de temps, jusqu'à ce que tout le passé soit effacé de la conscience de la femme.
La femme est une meilleure dirigeante pour la simple raison qu'elle a un cœur plus aimant, plus humain - elle est plus gentille et plus compatissante.
Ensuite, peu importe qui règne. Celui qui a le mérite, homme ou femme, règne. Et la qualité fondamentale du dirigeant réside dans le fait qu'il doit être le serviteur du peuple, que son pouvoir de gouverner n'est pas le pouvoir de torturer.
Donc, à la fin, ce sera un phénomène mixte. Dans tous les domaines - dans les bureaux, à la maison, au gouvernement, dans les champs - partout, l'homme et la femme ne doivent pas être considérés comme une espèce distincte.
Mais nous devons nous repentir pour le passé et compenser les femmes pour ce passé. Le passé leur a tant fait de mal - qui va effacer toute cette histoire de leur conscience ?


Au début, elles seront méfiantes. Elles peuvent agir avec toutes sortes de vengeances, mais cela va se régler bientôt. Vous ne pouvez pas vous venger des gens qui vous compensent pour ceux qui vous ont torturé. Nous ne les avons pas torturées; elles ne peuvent pas être antagonistes envers nous.
Cela prendra un peu de temps à régler, peut-être quelques années. Laissez les hommes et les femmes se mélanger à chaque étape de la vie. De la maternelle à l'université, ils devraient être mélangés et il devrait être clair qu'ils ne sont que des parties complémentaires les unes des autres. Mais ils ne doivent pas devenir similaires, ils doivent conserver leur individualité. Ils doivent chercher et trouver ce qui fait d’elles des femmes, ce qui fait d'eux des hommes, et en quoi ils sont différents - pas par conditionnement, mais par compréhension.
Nous devons créer un monde où personne n'est supérieur et personne n'est inférieur, et ce sera un monde beaucoup plus naturel.
Vous pouvez entrer dans n'importe quelle maison et voir immédiatement si une femme y habite ou non. Elle a un sens esthétique, elle a une certaine clarté à propos de la beauté. L'homme est grossier; il n'a aucun sens esthétique. Il peut continuer à vivre dans une maison sans se soucier de son apparence et il sera parfaitement heureux. Il lui manque juste cette sensibilité.
J'étais à l'université pour étudier - et je suis un homme paresseux. J'avais mon lit juste à côté de la porte pour pouvoir laisser mes chaussures devant la porte et sauter dans le lit. Je n’avais donc pas à me soucier du reste de la chambre. Je ne suis jamais entré dans l'autre partie de la chambre à cause de la poussière qui s'accumulait.
Dans ma classe il y avait deux filles. Une était très intéressée par moi. Elle venait tous les dimanches pour nettoyer ma chambre. Je lui ai dit: «Tu perds ton temps inutilement parce que je ne rentre jamais dans la chambre. Tu peux voir que mon lit est juste à côté de la porte. Je saute simplement dans le lit, je ferme la porte et je m'endors. Pourquoi devrais-je me soucier de toute la chambre et du nettoyage? Je ne peux pas faire de telles choses! "
Mais elle disait qu'elle pensait toute la semaine à ma chambre et qu'elle ne devrait pas ressembler à ça.
Je pouvais voir la différence quand elle venait nettoyer la chambre, fixer les tableaux sur les murs, nettoyer mes livres, les ranger au bon endroit. Je savais qu'il y avait une grande différence. C'était beau. Mais je lui ai dit: " Tu ne peux pas me forcer. J'apprécie ce que tu fais. Je l'aime bien ainsi mais je ne peux pas le faire. "
Pendant deux ans sans interruption, elle venait tous les dimanches pour faire le ménage. Et comme elle était la fille du percepteur de la ville, cela a provoqué un grand scandale à l’université, car elle avait beaucoup de domestiques chez elle. Le percepteur était le plus haut fonctionnaire du district. Elle espérait qu'un jour j'allais le faire moi-même, mais je lui ai dit que c'était trop tard. Et quand il fait nuit, qui se soucie de savoir si les livres sont époussetés ou non, que la chambre est propre ou non ?


La femme a le sens de la propreté, de la beauté, du bon agencement des choses. Au Japon, les femmes ont développé de nombreux arts. Arrangement floral… même boire du thé est une cérémonie qui est faite comme si vous étiez entrain de méditer.
La femme peut contribuer énormément à rendre la société humaine plus délicate, plus belle. Et si les femmes gouvernent la société partout dans le monde, je ne pense pas que nous ferons la guerre, car chaque fois qu’un homme part à la guerre, c’est la femme qui souffre. Soit une mère souffre du décès de son fils, soit une femme passera toute sa vie à attendre son mari qui ne reviendra jamais.
L'homme se bat; la femme souffre. Et chaque fois qu’il y a l'invasion d’un pays par un autre, c’est étrange… les soldats qui envahissent violent les femmes comme si le but réel n’était pas de conquérir le pays mais de violer les femmes.
La femme est la perdante. Soit le père meurt, soit le mari ou le fils… mais c'est toujours la femme qui souffre, puis elle est violée, violée brutalement. Ces soldats ne peuvent pas faire l'amour, ils ne peuvent que violer.
Donc, mon idée est que la femme garde son caractère unique. Nous ne voulons pas d'hommes de seconde main; c'est insultant.
L'homme doit également rester unique. Les hommes et les femmes devraient se fondre et se fondre l'un dans l'autre, non pas comme des êtres contradictoires mais comme des êtres complémentaires. Cela changera toutes les qualités qu'ils avaient séparément. La femme deviendra plus forte, l'homme deviendra plus sensible, et ainsi, ils fonctionneront ensemble comme une seule unité.
D'accord?
OshoThe Sword and the Lotus, Ch, 5 Q 2

Par Osho Traduit de l'anglais par Meditationfrance


Note de Meditation france: Les femmes au pouvoir, une tendance mondiale et irréversible ?
Si la carte politique du monde reste très majoritairement masculine, les politologues constatent qu'aujourd'hui les femmes sont devenues incontournables en politique et que nous sommes qu'au début d'une "puissante vague féminine". 

Plus de 100 femmes siègent à la nouvelle Chambre des représentants aux Etats-Unis, un record historique. Donald Trump, selon un sondage d’Axios publié le 5 novembre 2018, serait battu à plate couture par Michelle Obama si celle-ci optait pour une carrière politique. En France, Emmanuel Macron a respecté sa promesse : la parité au sein du gouvernement avec au total 17 femmes aux plus hautes fonctions depuis le dernier remaniement. Pour lutter contre les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, le gouvernement français a dévoilé jeudi 22 novembre une nouvelle mesure : un « index », déployé à partir de 2019, qui évaluera les inégalités dans les entreprises et qui devront y remédier sous peine de pénalités financières. Au Mexique, le nouveau président, Andrés Manuel López Obrador, a récemment promis que son futur gouvernement respecterait la parité. L’exécutif espagnol a pris les devants, en nommant près de deux tiers de ministres femmes. En Nouvelle-Zélande, pays pionnier pour le droit de vote des femmes (1863), continue de montrer l’exemple. Le 21 juin 2018, la Première ministre, Jacinda Arden, a donné naissance à une petite fille : avec le soutien de son compagnon, elle prouve ainsi que même une chef de gouvernement peut assumer pleinement famille et carrière.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire