Nombre total de pages vues

jeudi 29 juin 2017

Les Âmes Jumelles : amour divin, processus spirituel


Vous parlez d’âmes jumelles et pas de flammes jumelles, en anglais il existe un seul terme : « twin flames ». Ces deux termes sont-ils équivalent ?

Pour moi, c’est la même chose. J’ai choisi de parler d’âmes jumelles parce que le terme « flammes » renvoie à une notion qui peut paraître plus ésotérique.



Les âmes jumelles qui se retrouvent sont de vieilles âmes, qu’est-ce que cela signifie ?

Les âmes jumelles, quand elles se retrouvent dans cette vie-là, ont eu beaucoup d’incarnations, c’est pour cela qu’on les appelle des vieilles âmes. Elles ont eu des vies précédentes ensemble et séparément. Les vieilles âmes se sentent souvent décalées par rapport à la société et elles ont une vision différente. Elles ont un bagage même si elles ne s’en rappellent pas. Elles ont des expériences de vie avec lesquelles elles fonctionnent dans cette vie-là, et cela peut créer un décalage.

Ensuite, les vieilles âmes sont sur un chemin spirituel. Plus une âme est vieille, plus elle a eu des expériences d’incarnation, plus elle cherche à incarner le divin, parce que c’est le but d’une âme. Elle a expérimenté, vécu beaucoup de choses, emmagasiné de nombreuses connaissances, et ce qui lui importe c’est d’incarner sa lumière. Les vieilles âmes sont directement en contact avec leur partie divine, ce qui fait qu’elles recherchent un sentiment d’appartenance. Elles ressentent souvent un manque qu’elles ont du mal à combler et qu’elles ne comprennent pas. Au début elles cherchent au niveau terrestre alors qu’elles ont besoin de rechercher une appartenance universelle qui ne peut être ressentie que lorsque l’âme est connectée à la source. Il y a plein de façons pour cela : la méditation, la connexion à la nature, l’art… Tout ce qui va nourrir l’âme, ce qui nous appelle, cela va dépendre des personnes.

On retrouve ces deux plans de conscience, terrestre et universel, dans la relation de flammes jumelles. Comment être connecté avec le tout et à la fois incarné dans son individualité ?

Quand on rencontre son âme jumelle, ces deux plans de conscience, terrestre et divin, se juxtaposent et tout l’art va être de trouver dans son individualité, dans son incarnation, quelque chose qui ouvre à l’universel. Si on est dans sa mission de vie, si on est en contact avec son âme régulièrement, on est en contact avec le tout. C’est trouver sa place, son mandat d’incarnation, en suivant sa joie et ce qui nous procure de la paix intérieure.

Pourquoi lorsqu’on rencontre son âme jumelle, tout nous sourit et puis on revient à une relation terrestre et plus rien ne marche ?

Deux âmes jumelles se connectent et fusionnent dans la lumière puisqu’elles ont une énergie très lumineuse entre elles. Elles font partie de la même cellule source, elles ont ce feu divin qui les réunit. Quand elles se reconnaissent, elles se reconnectent à cette énergie puissante, cet amour très profond. Cette énergie crée une fluidité dans la vie, un amour profond, de soi, de l’autre, des autres, une connexion à son divin de manière forte et momentanément sans le problème de l’ego. Dans un deuxième temps, cette énergie va descendre dans des sphères plus denses, dans le côté plus humain et là on va se retrouver avec les egos, les histoires personnelles, la dimension terrestre. Cela crée des complications parce que l’énergie des âmes jumelles est très forte et c’est  compliqué au niveau terrestre d’assumer, d’accepter cette énergie.

Comment distinguer âmes jumelles et âmes soeurs ?

Normalement, la différence est assez évidente. Mais certains rencontrent leur âme jumelle sur un plan terrestre et non pas spirituel. Si deux âmes jumelles se rencontrent sur le plan terrestre et que ce n’est pas ou peu connecté sur le plan spirituel c’est plus compliqué de distinguer. Une rencontre d’âmes soeurs c’est en général plus simple et plus doux alors que les rencontres d’âmes jumelles c’est beaucoup plus fort et radical. C’est une rencontre qui se situe sur le plan divin, sur la partie de l’âme qui est directement issue de la source, c’est beaucoup plus haut.

Quelle est la différence entre une reconnexion spirituelle et une reconnexion terrestre ?

La reconnexion spirituelle va toujours être foudroyante, elle est extrêmement profonde, pas comme un coup de foudre, mais elle est bouleversante dans une certaine dimension, même si elle est aussi douce, elle est d’une autre dimension. On sent qu’il se passe quelque chose d’hors du commun. C’est d’un autre ordre, c’est toujours très interpelant, très particulier. Alors que pour l’âme soeur c’est une rencontre qui va être beaucoup plus terrestre, même s’il y a une attirance et une connexion spirituelle. La communication va être plus simple alors qu’avec les âmes jumelles la relation est compliquée.

Suite à la rencontre avec son âme jumelle, des vies antérieures peuvent remonter, quelle forme cela prend-il et que faut-il faire dans ces moments ?

Si elles ressurgissent c’est pour être épurées. C’est comme quelqu’un qui a eu un traumatisme, s’il ressort, c’est parce qu’il a besoin d’être travaillé, intégré psychiquement. Au niveau des vies antérieures et du karma c’est la même chose. Soit ce sont des douleurs qui ressurgissent et il y a besoin d’épurer, de la même manière qu’un traumatisme de l’enfance ou de la vie d’adulte, soit ce sont juste des informations, sur des dons qu’on a pu avoir dans une vie antérieure ou des informations sur la nature de la relation. Les gens qui ont rencontré leur âme jumelle peuvent avoir des résurgences de vies antérieures très belles avec leur âme jumelle qui leur montre la nature du lien, l’amour profond qui existe entre elles de vies en vies.

Ce sont des parties de soi qui ont besoin d’être regardées et réappropriées. Il y a un pardon à se donner à soi-même, parfois à d’autres, et des leçons spirituelles à comprendre de ces vies antérieures.



Comment se fait-il que la rencontre provoque ces résurgences de vies antérieures ?

Cette rencontre se situe sur un plan de conscience différent qui ouvre directement à une autre dimension, de la même façon que les NDE (expériences de mort imminentes). La rencontre avec son âme jumelle ouvre à cette autre dimension de soi qui comporte la lumière divine, cette lumière de l’âme, de la source, des vies antérieures, des dons, une énergie d’amour extrêmement forte.

C’est ce qui explique que la rencontre déclenche un nettoyage, fait ressortir des failles, les manques ?

Oui. Ça amplifie beaucoup et ça provoque aussi souvent une montée de la kundalini, une ouverture des chakras, du troisième oeil. Cela peut révéler ou amplifier des dons particuliers.

Comment se traduit la montée de kundalini ?

C’est une énergie puissante, comme du feu, qui monte, et on peut sentir la rotation des chakras. Il y a souvent de la chaleur mais pas toujours, une poussée énergétique, souvent accompagnée d’un désir sexuel et d’un ressenti que c’est brûlant à l’intérieur ou de visions de lumière. C’est comme un feu qui monte du chakra racine jusqu’au chakra coronal. Elle est représentée comme un serpent lové au niveau du chakra racine, du sacrum. Et c’est ce serpent qui va s’ériger pour faire monter l’énergie vitale, sexuelle mais aussi spirituelle. C’est une énergie de création qui peut se traduire de façon différente selon les personnes.

C’est agréable ou ça peut être douloureux ?

Ça peut être très agréable mais également compliqué à comprendre si on n’a pas identifié que c’était la kundalini. C’est un phénomène énergétique normal quand on a une certaine expérience mais quand on ne l’identifie pas comme telle ça peut être perturbant. Ça peut aussi être douloureux si elle ne monte pas complètement, si elle est bloquée à un niveau, c’est une énergie qui est emprisonnée et qui tourne sur elle-même. Cela peut venir d’un manque d’ouverture du coeur ou des blocages aux niveaux d’autres chakras, une difficulté à se connecter au niveau du chakra coronal ou encore à l’inverse au niveau du chakra racine. Tant qu’il y a un manque d’alignement ça peut être parfois difficile.



Ces phénomènes qui sont provoqués par la reconnexion avec son âme jumelle peuvent-ils arriver avant la rencontre physique, par une reconnexion spirituelle ou un nettoyage ?

Oui. Beaucoup de personnes ont un cheminement spirituel avant de rencontrer leur âme jumelle et on peut, par un travail intérieur, des expériences chamaniques ou autres, avoir ces phénomènes énergétiques sans avoir rencontré son âme jumelle.

Des personnes avec qui on a un lien très fort peuvent ressemblent à notre âme jumelle ?

On peut avoir rencontré son âme jumelle, avoir une énergie très forte suite à cette rencontre et rencontrer quelqu’un d’autre. Cette autre personne peut être une âme soeur et se brancher sur cette énergie de flamme jumelle. Elle va alors se dire : « il y a des phénomènes énergétiques entre nous » et c’est vrai. Mais ce n’est pas une âme jumelle. C’est juste une âme soeur de quelqu’un qui a rencontré son âme jumelle et qui est dans cette énergie. Dans ce cas-là, l’autre peut aussi avoir des symptômes physiques. C’est pour ça que le mot « flamme » correspond bien, dans le sens où la flamme qui existe entre les âmes jumelles, une fois qu’on la porte en soi, peut se transposer, se transférer, sur d’autres. On peut aussi avoir une relation passionnelle avec une âme sœur qui fait penser à une relation d’âmes jumelles et une relation d’âmes jumelles qui ne fait pas penser à des âmes jumelles parce qu’elles n’ont pas compris la dimension spirituelle de leur relation et sont dans les obstacles de l’ego.

L’essence des âmes jumelles est divine mais momentanément la relation humaine et les egos peuvent nous empêcher de le voir.

En quoi notre jumeau nous ressemble-t-il ?

C’est le miroir de nos aspirations profondes. C’est le miroir du divin en soi, de notre être sacré. Toute la difficulté va être de ne pas se compléter avec son jumeau mais se compléter intérieurement pour retrouver cette énergie divine. Chacun doit être complet à l’intérieur pour ne pas être dépendants l’un de l’autre.



Y a-t-il une attirance physique ?

Il y a toujours une attraction. Mais elle est avant tout au niveau des âmes. C’est pour cela que certains vont dire qu’il n’y a pas d’attirance physique. L’autre ne rentre pas forcément dans nos critères. L’attirance est avant tout entre les âmes et l’attirance physique vient après. Les âmes sont interpelées, attirées l’une vers l’autre. Il y a quelque chose de très fort, d’irrésistible, qui tire vers l’autre, ce n’est pas d’origine physique, ça se passe sur un autre plan. Mais je ne crois pas que cette puissance, quand elle descend dans la partie terrestre, ne se transmute pas en désir.

Quelles sont les choses qui appartiennent à notre âme jumelle et que l’on peut « récupérer » ?

On peut récupérer des émotions. Il faut faire attention, ça vient le plus souvent de nous, mais quand tout d’un coup on ressent une émotion qui n’a rien avoir avec ce qu’on vit et qui semble sortie de nulle part, on peut se demander s’il se passe quelque chose du côté de notre jumeau. On peut également être attiré par le pays où elle se trouve. Les âmes jumelles sont des vases communicants. L’un peut aussi aspirer l’énergie de l’autre mais le but du jeu c’est de se reconnecter à la flamme
en soi pour se connecter à l’énergie de ce feu sacré qui existe entre les âmes jumelles et non puiser dans celle de son âme jumelle.

Vous dites dans votre livre que l’âme cherche à retrouver l’énergie d’amour dont elle est issue, elle peut être amoureuse de l’amour ?

Une âme recherche cet amour inconditionnel qui porte. Quand on est dans cet état amoureux tout nous sourit, on aime tout le monde… L’âme recherche cela, c’est son état originel. Les personnes peuvent être en quête amoureuse perpétuelle et multiplier les relations alors que sur le plan humain c’est vain. Il faut devenir amoureux de soi-même pour ne plus tomber dans la dépendance de l’autre. Pour cela il faut nourrir son âme, être dans sa mission, dans la joie.

Vous avez notamment écrit ce livre pour les proches et les thérapeutes des personnes vivant une rencontre d’âme jumelle ?

Oui. Ce n’est pas une relation comme une autre. Il peut y avoir des interprétations psychologiques complètement fausses sur des choses qui sont éminemment spirituelles. De la même façon qu’on peut s’illusionner en faisant des interprétations spirituelles sur des implications plutôt psychologiques et émotionnelles. Les âmes jumelles sont sur une frontière. Si on va trop dans la spiritualité, on ne prend pas en compte le plan terrestre et tout le travail qu’il y a à faire. Et si on est trop dans le côté psychologique, on va omettre la dimension spirituelle. Dans les deux cas, l’interprétation est faussée et ça peut être douloureux pour la personne de ne pas être comprise dans son entièreté. On est sur une connexion particulière, si on travaille sur un aspect et pas l’autre on manque toujours une partie du travail. Il faut intégrer la spécificité du phénomène afin de se remettre dans la bonne dimension. Ensuite, on peut travailler sur sa dépendance affective ou d’autres problématiques. Mais il est important d’intégrer cette double lecture  psychologique et spirituelle.

par Estelle Maillard

Auteure et thérapeute notamment spécialisée dans l’accompagnement des âmes jumelles, Estelle Maillard nous dévoile les implications de ces relations d’âmes particulières.





Retrouvez Estelle Maillard sur : www.estelle-maillard.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire